Compte-rendu du groupe Francillon :

France Insoumise, réunion du 10/12/2016 à Francillon-sur-Roubion.

(ne sont pas toujours rapportées ici les paroles exactes, mais le rapporteur _ G... _ a essayé d'écrire au mieux les idées exprimées, et le maximum d'entre elles) _

(Présentation de M... sur la France Insoumise _ FI) :

Beaucoup de gens à gauche sont écœurés par les politiques menées par les gouvernements qui se sont succédés en France, notamment par les actions du PS au pouvoir, et beaucoup ne vont plus voter. La France Insoumise est un mouvement porté par les citoyens. Mélenchon est un porte-parole de ce mouvement, mais s'il est notre candidat, il n’est pas une fin en soi. Pour preuve, le programme a été élaboré par des citoyens volontaires tirés au sort pour participer à la Convention de Lille, et non par des leaders. Actuellement, la FI compte 180 000 adhérents.

La première réunion dans la circonscription était composée pour 2/3 de gens non affiliés à des partis politiques. _

(A..., tour d'horizon des candidats à la présidence de la République) : Nous vivons dans un monde en souffrance, un monde en guerre, un monde qui se réchauffe, et cela n'est pas réellement pris en compte par les hommes politiques au pouvoir. La prochaine élection présidentielle pourrait être celle de la dernière chance. Sarkosy échec, Hollande échec. La menace d’explosion sociale est forte, et l'on ne sait pas quelle forme elle risque de prendre. On nous propose à droite un programme très anti-populaire. L'extreme-droite a pris un visage plus policé mais on connaît ses ressorts : la haine de l’autre et l'exclusion. Les socialistes nous promettent la continuation de ce qui n’a pas fonctionné jusqu’alors (jusqu'à Montebourg qui est favorable aux gaz de schiste). Et tous ceux-là sont pro-nucléaires, notamment Marine Le Pen, et même Hamon. Que reste-t-il comme offre politique? Je me suis retrouvé pour ma part dans les valeurs de la FI, qui répondent à la fois aux nécessités sociales et écologiques. Car pour l'écologie, les Verts ne vont pas jusqu’au bout de ce qui est nécessaire pour mener à bien leurs idées. Et Jadot ou d’autres ont reçu dans le passé beaucoup d’argent des multinationales. Or on sait qu'elles ne donnent pas sans attendre de contrepartie. Enfin du coté du NPA, on entend qu'il est préférable de s'abstenir. _

(C...) on critique le nucléaire et nous savons que c'est un grand danger pour les populations. Mais Comment faire pour sortir du nucléaire ? _

(S...) Si ce n'est pas facile, il existe quand même des solutions : le programme de la FI recommande de développer en masse les énergies renouvelables. Les particuliers peuvent d'ores-et-déjà recourir à des sociétés comme Enercoop, qui apporte un approvisionnement 100% renouvelable. Il nous faut aussi être plus économes sur la dépense d’énergie. Dans tous les cas, le nucléaire reste une des plus grandes folies de l’Humanité. _

(C...) on doit aussi développer l’énergie de la mer, et implanter des éoliennes en mer. Le solaire est aussi une mine prodigieuse et permanente d'énergie qui nous est offerte par la nature. Nous savons cependant que le photovoltaïque, les panneaux solaires, posent des problèmes écologiques en matière de production et de gestion des déchets. Mais le risque est bien moindre que celui du nucléaire. On peut aussi injecter du financement dans la recherche pour les énergies renouvelables, plutôt que tout ce qui est consacré à celles sur les énergies conventionnelles. Avec ces mesures, FI se donne 20 ans pour sortir du nucléaire. _

(R...) J'appartiens à un parti, le PCF, qui a souhaité le nucléaire car il fallait assurer l’indépendance énergétique de la France. Mais on n’a pas géré la suite : que fait-on des déchets nucléaires, radioactifs pendant 10000 ans? Que fait-on du risque de catastrophe qui se compterait en très nombreux morts en cas d’accident? Oui le nucléaire fait travailler des gens. Mais la transition énergétique est aussi créatrice de beaucoup d'emplois. Et le PCF change donc sa vision sur ces choix. _ Nous devons moins consommer. Par exemple, a-t-on besoin à Lyon de toutes ces illuminations pendant la fête des Lumières? _

(a...) je ne veux pas non plus revenir à l'Age de pierre. _

(M...) A propos de la nécessité pour les particuliers de faire des économies d'énergie, je veux dire que nous devons nous déculpabiliser. Car ce que consomment les particuliers est un pourcentage très minime. Les entreprises sont les plus consommatrices. Il faut avant tout mettre de l’argent dans la recherche pour d’autres énergies. _ Or l’argent de la recherche est mis par exemple dans Iter ou l’EPR, d’autres super-centrales nucléaires. _

(N...) Actuellement il n’y a pas moyen de remplacer entièrement le nucléaire par des énergies renouvelables. _

(A...) Si nous en sommes arrivés là, avec cette nécessité du nucléaire, c’est aussi parce qu’il n’y a pas de processus démocratique pour décider des énergies que l’on veut mettre en place. Nous ne sommes pas consultés pour des choix essentiels, hormis avec des élections nationales tous les 5 ans. _

(S...) Nous ne sommes pas des pros et ne pouvons pas répondre ici à toutes les questions. Nous sommes _ ceux qui organisent cette réunion _ comme vous tous de simples citoyens et non pas des experts. Mais nous formons ici une intelligence commune qui débat justement sur ces choix politiques. _

(M...) Pour le programme de la FI, je rappelle qu'il y a eu évidemment consultation d’experts afin d'établir ces propositions. _

(S...) il faut maintenant passer à un autre sujet car des personnes sont venues aussi avec d'autres questions. Quelqu'un avant la réunion a posé la question des retraites et des régimes spéciaux. La FI propose dans son programme la retraite à taux plein à l'âge de 60 ans. Comment le financer? _

(M...) L’objectif de la FI est de créer 3 millions d'emplois, qui apporteront autant de cotisations supplémentaires. L'argent donné aux entreprises sous François Hollande, sans contrepartie, avec le CICE, c'est 40 milliards chaque année, donc 200 milliards pendant un quinquennat. La FI demande de récupérer cette somme donnée chaque année pour mieux l'investir. N'oublions pas non plus que 80 milliards s’en vont chaque année depuis les entreprises françaises vers des paradis fiscaux et que le gouvernement est fier d’en avoir récupérer 2. _

(C...) La FI veut revenir sur les retraites par capitalisation pour leur préférer celles par répartition. Le programme de la FI prévoit de nombreuses mesures, comme moduler l’impôt sur les sociétés selon l’usage qu'elles font des bénéfices, pour encourager l’investissement en France. Et d'augmenter immédiatement les droits de douane pour les pays aux droits sociaux limités, où se pratique le travail des enfants, l'absence de droits syndicaux. _

(M...) il faut également taxer la robotique, qui est un progrès humain fabuleux mais qui supprime des emplois. Il faut des contreparties pour la population. _

(M...) Nous devons taxer la finance, notamment avec une taxe sur les transactions efficace et réellement appliquée. _ C’est écrit dans le programme de la FI. Ainsi que séparer les banques d’affaire et de détail, ce qu’avait promis Hollande et qu’il n’a pas fait. Ainsi qu’interdire les produits dérivés toxiques. _

(G...) A propos des retraites, je voudrais faire observer que depuis 35 ans les cotisations patronales pour la Sécurité Sociale, notamment sa branche retraite, ont cessé d’augmenter. Avant cela leur part augmentait très lentement mais constamment. Cela est fini depuis le début des années 80, avec l'avènement du néolibéralisme. Or dans le même temps, la part qui va au profit dans la valeur ajoutée des entreprises a fait un bond de 10%. Ce qui veut dire que la part qui va aux salaires a diminué de 10%. Si cette augmentation du profit, au détriment des salaires, avait servi à l'investissement des entreprises, donc avait permis d'embaucher davantage, cela aurait pu être justifié. Mais non. On sait que dans le même temps, dès le début des années 80, la part du profit a considérablement augmenté tandis que l'investissement a continué de stagner. C'est évident dans les courbes qui les comparent. Alors où est allée cette masse d'argent considérable (10% du PIB, donc 200 milliards chaque année depuis 35 ans) si ce n'est pas dans les salaires ni l'investissement? Dans des produits financiers, qui ont juste servi à enrichir considérablement quelques-uns et à créer la bulle financière, avec ses risques démesurés d'explosion et de ravages sur l'économie mondiale. Tout cela pour dire qu'au moment où les entreprises bénéficiaient d'une augmentation de profits considérable sans embaucher plus, sans investir plus, leur part de cotisation à la Sécurité Sociale cessait d'augmenter comme elle le faisait jusqu'alors. Le déficit de la Sécurité Sociale, notamment pour les retraites, est donc un faux problème, cela a été un choix politique. C'est un déficit organisé, qui n'a pas servi non plus à la bonne santé de nos entreprises. _

(M...) et il ne faut pas oublier toutes les délocalisations qui ont fait s'accroître le chômage, ce qui a pour résultat beaucoup moins de cotisations. _

(S...) s'il y a eu plus de profit pour les entreprises, si l'automatisation des taches enlève des emplois, alors il faut des contreparties pour la population. Le programme de la FI demande une 6e semaine de congés payés, et de partager davantage le travail, en maintenant réellement les 35 heures, et en allant vers les 32 heures par semaine. _

(C...) oui car la robotisation, c'est aussi du profit. _

(C...) Et que dire de l'industrie alimentaire, de ces fermes des Mille Vaches, de ces vaches clonées en Argentine et qu'on nous donne à manger? _

(M...) La FI propose un vaste volet de mesures pour une agriculture respectueuse de l'environnement et de l'être humain. _

(G...) A propos de robotisation et de l'industrie de l'informatique, je crois qu'il faut citer quelques chiffres pour se rendre compte. Un article de Mediapart est récemment paru sur ces grandes entreprises qui pratiquent l'évasion fiscale: Google, Apple, Microsoft, Amazon, etc. Apple a réalisé en 2011, par exemple, 1 milliard de bénéfices en France. Sur ces bénéfices, elle n'a payé que 7 millions d'euros en impôts. Donc même pas 1% ! Parce que par exemple sa filiale de vente en ligne iTunes, pour la musique et les films, est basée au Luxembourg et y reverse ses bénéfices dans d'autres paradis fiscaux. Apple vend une partie de ses téléphones et ordinateurs depuis l'Irlande où l'impôt sur les sociétés est de 12% (contre 33% en France) mais passe en plus par une filiale fantôme dans les Îles Vierges britanniques. De même, Google n'a payé en 2010 que 2% d'impôt sur les bénéfices en France, en facturant depuis l'Irlande, puis en renvoyant ses profits vers des paradis fiscaux comme les Bermudes. Ainsi Google n'a payé que 5 millions € en France en 2011 alors que 150 millions auraient dû être payés. Aux USA, sur les 63 milliards de trésorerie de Microsoft, 61 milliards sont dans des filiales à l'étranger. Quant aux entreprises du fast-food, Starbucks n'a jamais payé d'impôt sur ces bénéfices en France (ni en Allemagne ni Grande-Bretagne) depuis son lancement en 2004, car elle paie des royalties et de forts taux d'intérêt à sa maison mère. Pourtant elle dit à ses investisseurs avoir réalisé 40 millions de dollars dans ces pays. Dans un autre domaine, et pour en finir avec les chiffres, en 2011, Orange a réalisé 1 milliard € de bénéfices. Savez-vous, sur ce milliard, combien a été distribué de dividendes aux actionnaires: 3,6 milliards ! Donc malgré de gros bénéfices, tout va aux actionnaires et Orange doit encore emprunter le double pour les rémunérer bien plus. Et elle est loin d'être la seule, parmi nos grandes entreprises bien françaises. Le programme de la FI veut interdire aux entreprises de distribuer un montant de dividendes supérieur à leur bénéfice. Ça parait être le minimum décent. Il veut aussi interdire le versement de dividendes dans les entreprises ayant recours à des licenciements économiques (Sanofi, 1e entreprise du médicament en Europe, a réalisé 4 milliards de bénéfices l’an dernier, comme chaque année, et a annoncé dans le même temps le licenciements de 600 salariés). Voilà des mesures bien concrètes et efficaces pour notre économie. Avons-nous peur de la fuite des investisseurs? En cas de vente ou de fermeture d'une entreprise, nous proposons d'instaurer un droit de préemption aux salariés pour former une coopérative, par exemple une Scop.

Changement de sujet _

(S...) quelqu'un voulait des éclaircissements sur les relations de Mélenchon avec Poutine. _ (R...) Mélenchon n'a jamais dit, dans aucun discours, qu'il soutenait Poutine. _ (Alain) On n’est pas forcement d’accord avec tout ce que dit Melenchon, sur la politique étrangère ou autre, mais concédons-lui qu'au moins il ne veut pas être un président monarque. Nous voulons justement plus de démocratie. Il réclame depuis longtemps le passage à une 6e République avec une nouvelle Constitution choisie de manière très démocratique, avec un recours facilité au referendum. _ Le programme de la FI prévoit d'instaurer le référendum d’initiative citoyenne et le droit des citoyens de proposer directement une loi. _

(A...) concernant les relations avec Poutine : il y a énormément de désinformation de la part des médias. On est obligé d’avoir des liens de coopération avec la Russie qui est un grand pays, et pas uniquement avec les États-Unis qui imposent leur loi, leur suprématie militaire, et leur libéralisme à l'ensemble du monde. _

(M...) Jean-Luc n’a jamais défendu Poutine en tant que personne. Poutine est un dictateur. Pour autant la France n’a rien à faire dans un bloc comme l’OTAN, dans lequel l'a remise Sarkozy, alors que c'est un organisme de guerre à la botte des États-Unis. On en arrive à soutenir en Europe des néonazis en Ukraine. Ce serait bien si l’on pouvait être manichéens, choisir facilement le bien contre le mal. La Russie est présentée comme les méchants et l’OTAN comme un organisme de paix. Que font les Américains dans le monde? Apportent-ils la paix? N'installent-ils pas en ce moment des lance-missiles aux portes de la Russie, orientés dans sa direction? Devons-nous soutenir cette folie? Et ce n’est pas non plus en lançant des bombes sur des pays au Moyen-Orient ou en Afrique, et bombardant aussi des civils, et en affamant ces populations en leur imposant nos multinationales et en les privant de leurs richesses que l’on peut arrêter les migrations vers l'Europe. _

(R...) Que faisons-nous des vieilles armes qui disparaissent lors de leur renouvellement, sont-elles vendues à l’étranger, sont-elles détruites ? Les citoyens ont un droit de regard. _

(M...) De la même manière, pourquoi les policiers sont-ils utilisés pour réprimer durement des manifestations de citoyens pacifiques dans nos villes? Nous devons exercer un droit de regard sur l'utilisation faite de la police. Affaire Traoré, affaire Sievens. Des morts. Des gens éborgnés dans des manifestations par des tirs de grenades. Les responsables ne sont pas condamnés. Sans être violent, il faut aller chercher ceux qui décident de cela, se mettre devant chez eux et leur mettre la pression. _ ce n'est pas en s'en prenant aux policiers ou en allant chercher nous-même physiquement les responsables que l'on changera cela. L'affaire Malik Oussekine dans les années 80, c'était pareil. Rien n'a changé. Ou alors il faudrait déjà commencer par faire le ménage devant notre porte, par exemple avec ceux qui viennent taguer nos murs et leur tirer les oreilles pour leur apprendre à respecter les autres. Le ménage, ça commence par chez soi. _

(M...) je suis d'accord sur le fait que commettre des incivilités, ce n'est pas bien. Mais c'est sans commune mesure avec la répression organisée dont nous sommes victimes et que le pouvoir met en place. _

(C...) c’est dans le droit français qu’il faut changer la donne. _

(R...) il faut cesser de dire que La France est le pays des droits de l’Homme, car en Europe c'est la France qui a le plus de condamnations pour atteintes aux libertés et aux droits de l’Homme. De plus connaissez-vous le dernier cadeau de Valls avant de quitter son poste de Premier Sinistre? Vous savez que l’exécutif doit être séparé du judiciaire. Or il vient de décider que la Cour de Cassation sera désormais désignée par l’exécutif, donc par le pouvoir. Bel exemple d'indépendance de la justice, et de respect des libertés. Voilà son dernier cadeau avant de redevenir un homme de gauche, pour les Primaires de la gauche. _

(autre M...) on reproche à Mélenchon d'être parti tout seul, et de ne pas participer aux primaires de la gauche. Mais ces primaire de la gauche, c'est un panier de crabes, avec des combines pour que ne sorte que le favori de l'appareil politique _ Quoique par les temps qui courent, entre le Brexit et Trump, il ne vaut mieux pas être trop favori des sondages et des appareils politiques ! _ (Solange) En fait de primaires de la gauche, Melenchon ne veut pas participer aux primaires du PS. Peut-on parler de gauche quand Valls est l'un des favoris, après sa loi travail, la déchéance de nationalité, etc. ? Et si Valls emportait ces primaires, si Mélenchon participait il serait obligé de soutenir ce candidat qui est à l'opposé de ce que nous réclamons. Il ne faut pas s'y soumettre. _ (Nicolas) on parle de mouvement de la FI, mais les insoumis existent depuis très longtemps. Depuis toujours en France, nous ne nous laissons pas soumettre. _

(G...) Oui mais que faire sans union ? Pouvons-nous espérer remporter les élections si les votes du peuple de gauche sont aussi dispersés, entre FI, socialistes, écologistes, NPA ? Peut-on espérer enfin un changement véritable sans union ? Où est la stratégie de conquête, si l'on vise 2017 et non pas 2022 ? _ (Christine) Ce mouvement, par sa manière de fonctionner, très démocratique, par l'adhésion qu'il emporte auprès de plus en plus de Français, n'est pas destiné à s'arrêter. Il grossit de plus en plus et j'ai aujourd'hui vraiment de plus en plus confiance en son aboutissement. _

(M...) Les jeunes s’approprient aussi ce mouvement par les réseaux sociaux. Melenchon y a fait un travail remarquable. Et cela nous donne confiance aussi.



(conclusion) (pardon pour ceux qui ont été oubliés par le rapporteur, qui n'arrivait pas à écrire aussi vite que ne fusaient les paroles, et merci à tous pour cette belle réunion)